Rebranding 2/4 : la forme

Rebranding 2/4 : la forme

Après le fond, la forme.

  1. Un nouveau logo, une nouvelle charte graphique
  2. Le site web
  3. On ne se serait pas amusé·e·s sans quelques embuches…
  4. Qu'est-ce qu'on en conclut ?

Un nouveau logo, une nouvelle charte graphique

Xavier en a parlé, le socle est posé et il nous paraît plus que solide. Maintenant, comment est-ce que l'on donne vie à tout ça ?

Après un travail remarquable à 4 mains sur notre plateforme de marque réalisé avec Oriane, Estelle a la lourde mission de réaliser la charte graphique qui va donner corps à tous les mots que nous avons réussi à poser sur Elao. À travers un travail itératif, qui a nécessité plusieurs ateliers, des discussions mais surtout beaucoup d'écoute de toutes parts, Estelle parvient à la version qui fait tilt. Celle qui nous ressemble et qui nous parle.

Merci à Magic Gweno pour l'animation ✨

Le logo, comme un signe qui nous rapproche

Côté logo, on s’amuse d’un signe simple mais fondateur : un underscore qui vient compléter le nom d'Elao. Cet underscore (que vous pouvez aussi appeler sous-tiret, blanc souligné, caractère de soulignement ou plus communément “tiret du 8”) est le symbole que tout reste à écrire, comme un curseur, comme si Elao n’était finalement qu’un point de départ, celui des projets de nos clients, tout en étant également un tout, celui de l’équipe de choc qui le compose.

Le logo

Dans la palette, prendre le parti de la nuance

La charte Elao manquait de finesse : du rouge et du blanc, c'est difficile à mettre en application et surtout ça nous positionne comme trop radicaux. On l'est peut être un peu (notamment dans nos choix techniques), mais jamais dans nos rapports avec les autres. Estelle nous propose plus de nuances, une manière de montrer la richesse de ce que l'on est et de ce que l'on produit. Comme pour répondre à la plateforme de marque, on pose un univers, un territoire.

La palette

La typo, notre radicalité

Si on a ajouté de la nuance d'un côté, on n'hésite pas à s'affirmer de l'autre. J'irais même jusqu'à dire "on ne fait pas dans la dentelle" et on l'assume complètement. Le logo se dote d'une belle Faktum bien grasse, qui vient asseoir notre positionnemment, l'envie et l'état d'esprit que l'on met derrière chaque projet, derrière chaque initiative, derrière chaque échange avec un client. Il y a des compromis qu'on ne veut pas faire et c'est ça que l'on exprime ici. En typographie de labeur, on s'amuse avec les codes du… code : Antikor text, une monospace bien connotée avec laquelle on prend plaisir à jouer.

Les typographies dans la charte graphique

Des déclinaisons dans tous les sens

Une charte graphique n'est pas complète si elle n'est pas accompagnée de possibilités de mises en application, de pictos, illustrations, photographie… c'est tout l'objet de la direction artistique : on choisit une direction, et on s'y tient. Estelle s'est montrée très généreuse et créative dans la mise en application de la charte, pour notre plus grand plaisir.

L'application de la charte

En déclinaison, justement. Et si on parlait du plus gros morceau ?

Le site web

Pour prendre la suite du super travail de direction artistique d’Estelle, il était temps de s’attaquer au site web. Avant d'engager une réflexion graphique, il s'est avéré nécessaire de retravailler les contenus de chaque page, pour que chaque mot, chaque phrase, résonne avec notre plateforme de marque, cet élément si fondateur de notre travail de refonte. C'était finalement un travail facile puisque nous rédigeons déjà beaucoup : nos propositions commerciales, qui s'améliorent de projets en projets, embarquent déjà une grande partie du discours que nous avons aujourd'hui sur notre site.

L'arborescence du site est définie, les pages sont listées, les contenus rédigés. Place au design.

C’est Adrien Gervaix qui a eu la mission de rendre lisible et intelligible ce nouveau positionnement. Comme on croit énormément au pouvoir de l'itératif et de l'intelligence collective, on a eu quelques phases de ping-pong pour arriver à ce rendu qui reste malgré tout très proche de sa première version. Il a très vite, très bien cerné la charte, la volonté et surtout, proposé quelque chose que l'on a eu envie de mettre en ligne, sans compromis, sans "logo plus gros". Et comme il n'y a pas de bon design sans bonne intégration, je profite de cet article pour faire un gros big up à notre intégratrice de choc, Amélie.

Hello Elao_

On ne se serait pas amusé·e·s sans quelques embuches…

Il serait honnête d'admettre que tout n'a pas été "tout beau tout rose" : on a aussi essuyé des échecs dans cette aventure. Une boîte tech qui se lance dans un gros chantier de communication, ça demande quelques ajustements ! Parmi eux :

  • Avant mon arrivée chez Elao, il y avait déjà eu quelques tentatives de redesign de logo avec une graphiste indépendante, mais le brief n'était pas suffisamment clair et le résultat ne nous ressemblait pas. L'écoute, les conseils d'Oriane et le livrable de la plateforme de marque nous ont permis de cibler finement les zones sur lesquelles on voulait s'affirmer ;
  • Côté planning, on espérait une sortie à la rentrée 2020. On a donc 6 mois de retard. Heureusement, c'était pour la bonne cause : priorité aux projets des clients !

Qu'est-ce qu'on en conclut ?

Nous sommes collectivement très fier·e·s du travail accompli main dans la main avec chacune des personnes intervenues dans cette refonte. Même si nous avions certaines des compétences en interne, nous sommes très heureux·ses d’avoir collaboré avec tou·te·s ces indépendant·e·s qui nous ont permis de prendre un recul salvateur sur notre quotidien. Merci Oriane, Estelle, Adrien et Gweno : vous faites un peu partie de l'équipe d'Elao désormais <3

Elao, plus que jamais, développe du lien :)